Impacts Economiques du Changement Climatique dans le Sud de la Méditerranée

Ce rapport analyse les impacts économiques potentiels du changement climatique dans 11 pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée au travers de ses effets sur les écosystèmes côtiers et l’agriculture. Les impacts sont quantifiés par le biais d’évaluations bottom-up à l’horizon 2050 sur les conséquences de la détérioration des écosystèmes côtiers et des zones protégées pour les activités touristique ainsi que des rendements agricoles des plus grandes familles de cultures. Ces données sont ensuite intégrées dans un modèle d’équilibre général calculable afin de quantifier leur impact sur le PIB, la production sectorielle et les prix. Les résultats indiquent une baisse généralisée, mais toutefois modérée du PIB dans la région, comprise entre -0.1% et -0.25% du PIB en 2050. Les pays les plus affectés sont la Tunisie (-0.26%/-0.41% du PIB en 2050) et le Maroc (-0.04%/-0.14% du PIB en 2050). Des pertes élevées  sont aussi identifiées pour les pays du Moyen Orient dans leur totalité (entre autres Israël, Jordanie, Liban, Palestine, Syrie avec des pertes oscillant entre -0.13%/-0.36% of GDP in 2050) qui représentent ensemble 26.5% du PIB de la région. Les impacts négatifs du changement climatique sont surtout perceptibles au niveau sectoriel. Dans le scénario de référence, la perte de production moyenne pour le secteur agricole est de -0.5% en 2050, avec un pic de -1.4% en Tunisie, alors que celles du secteur des services et de -0.45% en 2050 avec un pic de -0.9% au Moyen Orient. En général, les pertes de PIB liées à l’activité touristique sont plus importantes que celles liées à l’agriculture, bien que cela ne soit pas le cas pour la Tunisie et le Maroc.

Francesco Bosello est Chercheur Associé à Fondazione Eni Enrico Mattei (FEEM) et Assistant Professeur en Economie à l’Université de Milan. Fabio Eboli est Chercheur Senior à FEEM.

 

Fichier attachéTailleHitsLast download
MEDPRO TR No 25 WP4a Bosello.pdf660.08 KB4534 jours 2 heures ago
Date de publication: 
Je, 07/02/2013
Auteur(s): 
Francesco Bosello, Fabio Eboli
Institut(s): FEEM